quinta-feira, 13 de outubro de 2011

Dieudonné Kabongo (1950-2011)

http://julosland.skynetblogs.be/archive/2011/10/13/dieudonne-kabongo-s-en-est-alle.htmlhttp://www.lalibre.be/culture/arts-visuels/article/691518/papa-national-s-en-est-alle.htmlhttp://www.lesoir.be/culture/scenes/2011-10-12/dieudonne-kabongo-meurt-sur-scene-869337.phphttp://www.demorgen.be/dm/nl/1006/Kunst-Literatuur/article/detail/1332395/2011/10/12/Kunstenaar-Dieudonne-Kabongo-overleden-tijdens-show-in-Jette.dhtmlhttp://www.rtbf.be/info/regions/detail_dieudonne-kabongo-decede-sur-scene?id=6900533http://www.mediacongo.net/show.asp?doc=19001http://www.inzocongo.net/index.php?/fr/PEOPLE/Deces-l-artiste-congolais-Dieudonne-Kabongo-est-mort-hier-a-Bruxelleshttp://direct.cd/2011/10/12/belgique-dieudonne-kabongo-perdu-la-vie-sur-scene/http://radiookapi.net/culture/2011/10/12/le-comedien-dieudonne-kabongo-meurt-sur-scene-en-belgique/http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20111012163348/musique-comedie-hommage-belgiquerdc-deces-de-l-humoriste-dieudonne-kabongo-bruxellois-d-adoption.htmlhttp://enmemoria.lavanguardia.com/obituarios/dieudonne-kabongo.htmlhttp://www.zeitgeistfilms.com/film.php?directoryname=lumumba&mode=credits http://www.pblv.org/habitants/325-samba/http://www.pblv-plusbellelavie.fr/archive/2010/12/16/l-interview-exclusive-de-dieudonne-kabongo.html
http://www.acp-eucourier.info/Um-dia-na-vida-de-Di.168.0.html%3F%2526L%3D0

2 comentários:

  1. Bonjour Hélder, terrible et superbe, terriblement superbe, ce texte "solitude" dans les tramways de Bruxelles...se vêtir de carapaces, devenir comme tout le monde...comme tout le monde? Lui pas, et pas non plus Julos Beaucarne que je retrouve ici avec tant d'émotion.
    Merci pour eux.
    L'automne est bien difficile ici, chez vous aussi...dans les suds.
    Amicalement.

    ResponderEliminar
  2. Bonne nuit, chère Colo, merci.

    « (...) Mais/Et pourtant... la solitude ! » (Léo Ferré).

    Au Portugal, la température est presque infernale : r€vanchi$t€$, les r€quin$ humain$, trop humain$ €xhib€nt $adiqu€m€nt l€ur$ mâchoir€$ immond€$.

    La traversée de ce tunnel (sans issue ?) m’évoque l’allégorie platonicienne de la caverne —

    « C’est donc l’habitude, je pense, qu’il lui faudrait pour peu qu’il ait l’intention de voir les [choses] d’en haut. Et tout d’abord ce sont sans doute les ombres qu’il examinerait le plus facilement, puis après cela les images dans les eaux des hommes et des autres [choses], puis enfin cela même ; à partir de là, ce qui est dans le ciel et le ciel lui-même, il pourrait les contempler, plus facilement sans doute de nuit, regardant en face la lumière des astres et de la lune, que de jour le soleil et celle du soleil.
    Comment donc en serait-il autrement ? » (traduction de Bernard Suzanne) —

    et le mythe de Sisyphe selon Camus :

    « Dans un univers soudainement privé d’illusions et de lumières, l’homme se sent un étranger. »

    ResponderEliminar